sébastien gouju    

28 rue de la broque - F67000 - strasbourg
+33(0)388 321 784 - +33(0)664 908 067
sebastien.gouju@free.fr

 

 

   

travaux

dessins

textes critiques

cv - dossier pdf

liens


retour



Préface de "Garden Party"

S’appuyant sur le savoir-faire d’un grand nombre de partenaires, le travail de Sébastien Gouju
suit le fil ténu d’un imaginaire où poésie et douce ironie fonctionnent en écho. Il interroge
notre environnement quotidien, les objets qui nous entourent, auxquels nous ne prenons plus garde,
les lieux communs qui se sont sédimentés en nous génération après génération, mot après mot,
image par image. L’enjeu de ce travail subtil et exigeant réside notamment dans la mise en tension
de notre héritage culturel ; il questionne les archétypes qui nous ont été transmis depuis notre enfance
et qui fondent une pensée commune dont se nourrit l’inconscient collectif. Les œuvres de l’artiste
invitent souvent le spectateur à décaler légèrement son regard, à construire le sens de ce qu’il voit
de manière à peine différente. À la manière d’une synecdoque, chaque œuvre forge une nouvelle
représentation du monde à partir d’éléments qu’elle lui emprunte et qu’elle recompose.
Ainsi, un ballon de verre (Ballon, 2002) suggérera au spectateur la même impression de légèreté
qu’un ballon d’hélium tout en accentuant, grâce au matériau utilisé, l’idée de fragilité déjà contenue
dans le premier signifiant. Il devient, par ce décalage plastique, une vanité contemporaine. Il en va
de même pour les dessins de l’artiste. Ils font cohabiter des images provenant de sources
très différentes (publicité, propagande militaire, architecture, histoire, etc.) qui, lorsqu’elles
sont confrontées les unes aux autres, engendrent un nouvel espace imaginaire. La démarche
créative de Sébastien Gouju a été saluée en 2008 par le Conseil général de la Moselle
qui lui a permis de bénéficier d’une résidence d’un an à Berlin.

En imaginant Garden Party, Sébastien Gouju a conçu bien plus qu’une exposition. Il nous plonge
dans l’ambiance douce-amère de ces moments festifs et collectifs qui ponctuent ordinairement
la vie publique. Il crée, dans les riches salons de la Galerie de la Sarre, un décor qui nous est
étrangement familier. Cheminées, guirlandes et chandeliers évoquent immanquablement
les réceptions officielles, les vernissages, ou encore les soirs de première au théâtre.
C’est ainsi tout un univers culturel, avec ses codes, ses personnages, ses splendeurs et misères,
qui est ici convoqué et interrogé. Temps fort collectif, la Garden party à laquelle nous invite
Sébastien Gouju nous révèle également tous les jeux de masques individuels, cachant à peine
l’envers du décor. La tapisserie qui égaie les murs s’ornera donc de motifs de fleurs vénéneuses,
les candélabres nous dévoileront quelques arrière-pensées, tandis que la guirlande multicolore,
qui nous rappellera sans aucun doute les « Biergärten » berlinois, semblera avoir subi les ravages
d’un incendie. La pièce « Dansez ! » de Claude Lévêque, montrée au sein de l’exposition Let’s Dance°,
invitait – ou obligeait ? – le spectateur à partager avec d’autres un moment festif tout en révélant
quels impératifs – sociaux, moraux – s’insinuent dans chaque événement collectif. De même,
les œuvres qui composent Garden Party jouent sur l’ambigüité du message, le spectateur pouvant
choisir de ne s’en tenir qu’aux apparences ou d’aller voir en-deçà, sous la surface des objets.

° : L’exposition s’est tenue au MAC/VAL, à Vitry-sur-Seine, en 2010.

Hélène Doub

Hélène Doub est commissaire d'exposition, résponsable des actions culturelles et des expositions au Conseil Général de la Moselle.